Soulager les douleurs menstruelles

douleurs menstruelles

Les douleurs menstruelles ou dysménorrhée, durent habituellement 2 à 3 jours, elles peuvent être bénignes chez certaine et carrément invalidantes chez d’autre. Toutefois en cas de douleurs invalidantes, environ 10% des femmes en âge de procréer, il est bon de consulter afin d’écarter l’éventualité d’un trouble gynécologique tel que des kystes ovariens ou une endométriose.

Astuces pour soulager les douleurs menstruelles

Pourquoi les douleurs menstruelles font mal ?

En règle générale les douleurs se situent au bas ventre et dans le dos au niveau des reins. Faisons un peu de biologie, lorsqu’il n’y a pas de grossesse, les ovaires cessent leurs productions d’hormones (œstrogène et progestérone), ce qui déclenche des contractions de l’utérus pour expulser le sang contenu dans l’endomètre. Le plus souvent les contractions utérines, donc les douleurs sont plus intenses lorsque les règles sont abondantes puisque l’utérus doit contracter plus fort. Cependant, chez certaines femmes les contractions se font plus intenses, cela trouverait une explication dans la sécrétion importante d’une hormone appelé prostaglandine qui agit sur le déclenchement des contractions.

Comment soulager les douleurs menstruelles ?

Dans le cas de dysménorrhée importante, les traitements médicaux sont inévitables. La prise d’anti-inflammatoire aura pour effet de diminuer la production de prostaglandine, alors que celle d’un contraceptif oral, à injection aura pour effet de réduire la libération d’hormones pour le premier et de provoquer une ménopause artificielle pour le second. La pose d’un stérilet est également envisageable car il réduira l’abondance des règles et donc de ses douleurs associées.

Méthodes naturelles pour soulager les douleurs menstruelles

Il existe également des solutions naturelles pour réduire les douleurs. La chaleur par exemple, aide beaucoup dans toute forme de douleur, un bon bain chaud ou une bouillotte chaude sur le bas ventre devrait soulager.

On peut également se tourner vers la relaxation avec le yoga, la sophrologie ou vers la médecine douce avec l’acupuncture ou l’homéopathie, les massages du ventre sont aussi envisageables à partir du moment que cela ne rajoute pas à la douleur.

Autres astuces à lire :

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE