5 astuces naturelles contre la mousse au jardin

astuces naturelles contre la mousse au jardin

Les racines de la mousse sont des rhizomes, qui permettent à la plante de s’étendre à l’horizontale. Sa progression est donc très rapide et la mousse peut vite envahir votre pelouse, la terrasse ou les allées de jardin. Pour vous en débarrasser, il existe des moyens naturels.

L’orientation et la nature du terrain

La mousse prolifère dans certaines conditions. Vous avez pu constater qu’elle préfère l’ombre. Il faut donc essayer d’en limiter l’ampleur. Pour laisser passer un peu de lumière, il est possible d’éclaircir quelques arbres et, en particulier, d’en couper les branches basses, qui obstruent les rayons du soleil.

Par ailleurs, la mousse est friande d’humidité. Il convient alors d’en limiter les sources. Si, par exemple, vous avez une fontaine dans votre jardin, vous pouvez réduire son débit. De même, limitez l’arrosage des zones humides. Enfin, un sol trop compact favorisera la propagation de la mousse. Il faut donc éviter les piétinements et, surtout, il est nécessaire de l’aérer de temps à autre. Pour creuser les trous réguliers qui permettront au sol de mieux respirer, vous pouvez utiliser une fourche, mais aussi certains râteaux conçus pour cet usage et munis de dents pointues. Il existe même des sortes de semelles acérées, très efficaces elles aussi.

Il est aussi possible d’après www.ctendance.fr d’ajouter un peu de sable à votre sol, afin de le rendre plus léger. Enfin, si le sol est pauvre, ce qui favorise également la mousse, il faut l’enrichir par des apports d’engrais et de matières organiques.

L’entretien du sol

Si elles ne sont pas trop envahissantes, vous pouvez enlever les mousses à la main, grâce à un binage adapté. Faites cette opération par temps sec, pour éviter que la terre s’humidifie trop vite et ne voie réapparaître la mousse.

Pour l’éliminer plus sûrement, il vaut mieux procéder à la scarification de votre terrain. Cela permettra d’éliminer les résidus formés d’herbe tondue ou de feuilles putréfiées, qui s’amoncellent entre le haut de la pelouse et la terre. Ce feutrage favorise en effet le développement de la mousse et il est donc essentiel de l’éliminer. La scarification consistera donc à griffer les zones atteintes et à déraciner ces résidus organiques. Il sera alors assez facile de ramasser la mousse à la main. Cette opération, pratiquée surtout au printemps et à l’automne, permettra en outre de faire respirer le sol, et donc d’empêcher encore plus la prolifération de la mousse. Pour la mener à bien, il est possible d’utiliser un râteau spécial, conçu pour cet usage, ou divers modèles de scarificateurs thermiques ou électriques.

De l’eau contre la mousse

Il ne s’agit pas de l’eau du robinet, qu’on se contenterait de verser sur la mousse. Ou du moins cette eau a subi une transformation. On a en effet remarqué que l’eau de cuisson des pommes de terre détruisait les mauvaises herbes et les mousses. Dans ce cas, l’agent actif est l’amidon de la pomme de terre. Par ailleurs, il s’agit d’un produit basique, qui limite l’acidité du sol, favorable au développement des mousses. Pour être pleinement efficace, cette eau doit être bouillante. Il est donc préférable d’en réserver l’usage à votre terrasse ou à votre allée de jardin. En effet, si vous la versez sur votre pelouse, vous risquez le jaunissement de cette partie du gazon. Sinon, attendez que l’eau refroidisse un peu, elle aura malgré tout un effet notable. Enfin, l’eau de cuisson d’autres féculents, comme le riz ou les pâtes, jouera le même rôle. Pour vous débarrasser des mousses, il suffit de la pulvériser aux endroits choisis.

Les vertus de la cendre de bois

C’est également un remède naturel, assez efficace contre la prolifération de la mousse. Pour cela, il suffit de récupérer la cendre de votre cheminée. Avant de l’utiliser, attendez qu’elle soit bien froide. La cendre stimule l’activité des micro-organismes et permet à l’eau de bien pénétrer dans la terre. Moins humide, le sol sera moins propice à la mousse. Etendez bien la cendre dans les endroits concernés et assurez-vous qu’elle se mêle bien à la terre.

Deux autres remèdes naturels

Deux produits écologiques, et parfaitement naturels, peuvent avoir une action efficace sur la mousse envahissante.

Le premier est l’huile essentielle de basilic. Ses propriétés fongicides et insecticides sont bien connues. Son emploi comme désherbant naturel peut avoir un effet notable sur la mousse et les mauvaises herbes. Pour préparer une solution adéquate, vous pouvez ajouter à l’eau de votre arrosoir quelques gouttes d’huile essentielle et un peu de savon liquide, bio de préférence.

Le purin d’angélique est une seconde solution naturelle. Ses effets sur la mousse et les mauvaises herbes sont également constatés depuis longtemps. Pour préparer le purin, il suffit de plonger des tiges et des feuilles d’angélique dans une certaine quantité d’eau. Laissez macérer le mélange et brassez-le de temps à autre, durant quelques semaines. Il vous suffira ensuite de filtrer cette solution et d’en verser un peu, additionné d’eau, sur les plaques de mousse.

PARTAGER