Inutile d’être un papillon de nuit, dormez sur vos deux oreilles avec quelques astuces

dormir

Les Français et le sommeil : une grande histoire d’amour. En fait, pas vraiment d’après les études qui lui sont consacrés, les français dorment moins qu’avant et surtout très mal.

En 25 ans, on a perdu 18 minutes de sommeil voire 50 minutes si l’on est un adolescent. Ces faits ne sont pas à prendre à la légère. Le sommeil est un maillon essentiel, l’élément clé de notre équilibre. Selon sa tranche d’âge, il faut dormir entre 8 et 17 heures par jour pour être en forme.

Ne pas dormir assez voire très mal peut entraîner des conséquences plus ou moins graves. Cela peut engendrer une certaine irritabilité, des troubles de la fertilité – avec notamment une diminution de la production des spermatozoïdes – l’accélération du vieillissement de la peau, une diminution de la concentration, de la mémoire, de la satiété sans oublier une augmentation du risque d’obésité, de diabète de type 2, de maladies cardiaques, d’AVC voire de cancer.

La liste est malheureusement longue et les effets sur le court, moyen et long terme légion. D’ailleurs, de nombreuses campagnes menées par la sécurité routière font état de maladresses, de mauvaises coordination œil-volant et surtout mettent en garde sur le fait qu’un manque de sommeil augmente par 3 le risque d’accident sur les routes.

Dormir est donc vital : le cerveau se développe plus rapidement, les apprentissages de la journée sont bien triés et stockés dans la mémoire, l’immunité est stimulée, les hormones produites sont normales, les cellules se régénèrent trois fois plus vite, les performances sont accrues et les réserves énergétiques se constituent.

Certes, vous ne manquez pas de ressources et, vous y avez mis du vôtre, de la bonne volonté. Malheureusement, même si vous rejoignez votre lit à une heure raisonnable, que les écrans sont éteints une heure avant, que vous avez banni les excitants – café, thé et autres boissons gazeuses sucrées – que l’air ambiant est sain, aéré et à bonne température – 16 degrés Celsius – que vous ne ruminez pas, rien n’y fait ; vous ne tombez pas de sommeil. Alors, au lieu de vous tourner et vous retourner sans cesse dans votre lit en attendant le marchand de sable, suivez ces autres conseils,

” Le sommeil, aliment suprême du festin de la vie ” (William SHAKESPEARE)

Consommer un acide-aminé, la clé du sommeil du juste

Plutôt que des somnifères voire un coup de massue sur la tête, rien ne vaut le recours à un précurseur naturel du neurotransmetteur/hormone appelé sérotonine puis de l’hormone du sommeil, la mélatonine : le L-Tryptophane. Chez les sujets stressés, ceux n’ayant pas une alimentation saine et variée, la carence en tryptophane entraîne des troubles du sommeil, l’irritabilité dans le meilleur des cas – dans une moindre mesure bien sûr – mais cette carence est à l’origine d’un état dépressif. Pour être en bonne santé au regard de cet acide-aminé, il convient d’en consommer 5 mg par kilogramme de masse corporel.

Mais voilà, les sources de tryptophane – fromage, noix, graine, viande de bœuf notamment – ne sont pas toujours suffisantes pour assurer les besoins de l’organisme. Parce qu’il est essentiel dans notre alimentation, cet acide-aminé – découvert en 1901 – le L-Tryptophane s’avère être un excellent complément alimentaire. Sans accoutumance, il est d’ailleurs possible d’en consommer jusqu’à 2500 mg quotidiennement sans observer d’effets secondaires. Et cerise sur le gâteau, ses effets bénéfiques ne s’arrêtent pas là, puisqu’il permet en marges de mesures diététiques, de lutter contre le grignotage.

Lait chaud au miel et tisane, des remèdes de grand-mère approuvés

En parallèle, pourquoi ne pas boire une tisane en fin de soirée. Ce remède de grand-mère vieux comme Hérode, est imparable. Une bonne infusion à base de plantes pour un sommeil rapide, prolongé et surtout réparateur. Le tilleul, permet de favoriser un sommeil rapide, la fleur d’oranger de calmer le stress et les insomnies, la valériane de diminuer l’anxiété et de favoriser l’endormissement et la camomille de dormir sans troubles digestifs. Bien sûr, il en existe bien d’autres, de quoi satisfaire toutes les envies, les goûts de chacun.

Une vie rythmée pour un sommeil équilibré

Contrairement aux apparences, notre organisme aime la routine. Tout changement de programme peut le perturber. Ainsi, pour ne pas perturber notre chère et tendre horloge interne, mieux vaut adopter des horaires réguliers pour se coucher mais aussi se lever le matin.

Au petit matin, bien se réveiller pour mieux s’endormir et se reposer le soir est fortement conseillé. Pour y arriver, mieux vaut choisir un réveil en douceur – s’il est en musique, ne mettez pas le son trop fort – opter pour une lampe qui s’éclaire progressivement, prendre le temps de s’étirer, de faire un peu de yoga même et de prendre un bon petit-déjeuner. Pas trop copieux quand même !

Ne pas ignorer les signes

Il convient également d’être à l’écoute de soi. Notre organisme nous envoie des signaux. Ces premiers signes d’endormissement peuvent selon les cas, se manifester par des bâillements répétés, une irritation voire une sensation de lourdeur au niveau des paupières, un engourdissement généralisé du corps ou encore des yeux qui piquent. Ignorer ces symptômes, c’est risquer de rater le coche et réduire ses chances de dormir comme un loir.

Qui dort, dîne : oui autant qu’il soit léger et adapté

Concocter un dîner léger qui émoustille les papilles. Le dîner est un des repas les plus délicats dans la journée; Mieux vaut éviter la fringale nocturne et les repas conséquents avant d’aller dormir au risque d’empêcher la venue du sommeil. Mieux vaut dès lors privilégier les sucres lents – les pâtes et le riz qui seront digérés lentement toute la nuit – éviter les boissons alcoolisées et les matières grasses. Une alimentation saine et équilibrée en favorisant certains aliments – légumineuses, graines, fruits secs par exemple – le soir est juste parfait.

L’activité sportive, le remède universel

Le fait de pratiquer une activité sportive régulière – de préférence en matinée voire pendant la pause-déjeuner – est excellent. Cela aide à éliminer les toxines, à améliorer les capacités physiques et mentales de l’organisme mais surtout à le calmer, le détendre. Et pour cela, mieux vaut en choisir deux.

Sans oublier que la garantie d’un sommeil moins agité, réparateur passe par une literie de qualité – matelas, sommier et oreiller compris – mais aussi par l’adoption de positions appropriées ! Sur ce, bonne nuit à tous.

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE