Pourquoi le corps sécrète-t-il davantage de pertes blanches lorsqu’une femme est enceinte ?

pertes blanches

Au cours de sa grossesse, la femme va expérimenter de nombreux changements au niveau de son corps, que cela soit interne comme externe. C’est tout à fait naturel. La femme est sous l’influence d’une forte dose d’hormones, et celles-ci vont changer et évoluer tout au long de la grossesse.

Entre autre, les hormones vont agir sur les pertes blanches, il en résulte d’ailleurs souvent des pertes blanches abondantes. Généralement de couleur laiteuse, ce phénomène est du au fait que les cellules de la surface du vagin se renouvellent plus rapidement au cours de la grossesse.

Les pertes blanches au début de la grossesse

Les pertes blanches augmentent dès le début de la grossesse. Il faut tout de même attendre quelques semaines après le rapport sexuel qui est à l’origine de cette grossesse, le temps que les hormones aient le temps de changer afin de voir une différence. Cela se produit généralement deux à trois semaines après ledit rapport sexuel.

Dans certains cas, la femme n’a pas encore conscience de sa grossesse, et les pertes blanches peuvent être un symptôme et donc une indication de la grossesse. Il faut cependant mettre un bémol sur cette indication qui ne peut pas être fiable. En effet, une femme ne peut pas se baser uniquement sur une augmentation de se pertes blanches pour déterminer sa grossesse.

De plus, il peut arriver qu’une femme n’observe pas un grand changement, et du coup ne s’en rende même pas compte. À l’inverse, certaines femmes peuvent observer des pertes blanches abondantes sans toutefois être enceinte. Mieux vaut donc ne pas se fier à la quantité des pertes blanches pour déterminer une éventuelle grossesse. Chaque femme est différente, avec un corps qui évolue différemment. Mais le véritable signe de grossesse est l’absence de règles. En effet, c’est uniquement lorsque la femme n’a plus ses règles qu’elle peut être certaine de sa grossesse. Un test de grossesse ou une prise de sang pourra alors le confirmer. Dans le doute, il est toujours préférable d’effectuer ce test de grossesse au minimum trois semaines après le rapport sexuel qui pourrait être à l’origine d’une grossesse.

La raison de ces pertes blanches

La raison pour laquelle le corps de la femme secrète davantage de pertes blanche au cours de la grossesse est qu’à ce moment, la femme est sous l’influence d’hormones à fortes doses. Cela se produit donc dès le début de la grossesse, généralement au bout de trois semaines. De manière plus précise, ce sont la progestérone et les estrogènes qui augmentent de manière considérable. La progestérone a pour effet de venir renforcer la fermeture du col de l’utérus, et il va également augmenter et épaissir les sécrétions du col de l’utérus. Cela va être l’origine d’une partie des pertes blanches, qui vont donc être épaisses.

De leur côté, les estrogènes vont quant à eux augmenter fortement pendant la grossesse et ont pour effet le renouvellement rapide des cellules de la surface du vagin.

Une autre raison qui peut expliquer ce phénomène est l’augmentation de la circulation sanguine locale. Tout passe par le sang de la maman alors que la circulation sanguine augmente de manière considérable au niveau des parties génitales. Et cette même circulation sanguine va entrainer un gonflement de cette zone, ce va entrainer davantage d’humidité vaginale, et donc des pertes blanches.

Il faut noter que ce gonflement, en plus d’humidifier le vagin, peut également apporter à la femme davantage d’excitation sexuelle.

L’aspect des pertes blanches de la grossesse

Les pertes blanches qui sont abondantes sont généralement très laiteuses. Mais il arrive qu’elles soient également jaunes en fonction des moments de la grossesse. Elles peuvent être jaune clair, jaune foncé, ou même transparentes ! Chaque femme va avoir une expérience différente, mais il arrive plus ou moins régulièrement qu’elles soient si fluides qu’elles donnent l’impression à la femme d’être en permanence humide dans sa culotte. Or, il ne faut pas s’inquiéter car ces pertes blanches sont tout à fait normales. Peu importe la couleur, blanc laiteux ou jaune foncé, elles ne sont pas nocives et sont tout simplement le signe d’un fort développement hormonal dû à la grossesse.

PARTAGER