Maladie de Crohn et ses remèdes naturels

maladie de Crohn

Il est très difficile de guérir la maladie de Crohn est une maladie chronique et inflammatoire du tube digestif car il s’agit d’une maladie auto-immune. Les adeptes des médecines alternatives préféreront des remèdes naturels.

Outre une bonne hygiène de vie, il faut modifier son alimentation et se relaxer. Il est aussi possible d’apaiser vos maux, espacer les crises et limiter la progression de la maladie.

Les causes de cette pathologie, après avoir fait des examens cliniques et biologiques, sont différentes.

Découvrez la maladie de Crohn

La maladie de Crohn et ses symptômes

La maladie de Crohn est une maladie chronique et inflammatoire du tube digestif et plus particulièrement de l’intestin.

Elle touche aussi bien les adultes que les enfants et intervient plutôt chez les personnes âgées entre 20 et 40 ans.

Considérée comme inguérissable, elle se manifeste par des phases de poussées et de rémission.

Cette inflammation peut se situer dans la bouche en passant par l’estomac pour finir dans le côlon. Cliniquement, on observe des ulcères et parfois des fistules. Lors d’une crise, le malade se plaint de douleurs aigües à l’endroit concerné et accuse une grande fatigue. D’autre-part les traitements entraînent des vomissements et du sang dans les selles.

À l’état fiévreux, il souffre de diarrhées avec une émission de glaires et d’acidité gastrique.

Au régime, la personne présente un amaigrissement et un système immunitaire déficient. Les médecins souvent démunis constatent un stress important chez le patient atteint.

Les remèdes naturels pour un côlon sain

Les spécialistes prescrivent des corticoïdes pour lutter contre l’inflammation, des antis diarrhéiques et des analgésiques pour la douleur. Ces traitements sont souscrits pour une courte durée et parfois, ils se révèlent inefficaces sur du long terme.

De la physiothérapie et de l’homéopathie pour soigner la maladie de Crohn

Alors, il existe des médecines douces à savoir la phytothérapie mais aussi l’homéopathie ainsi que l’acupuncture qui ont fait leurs preuves. Passons aux plantes ! Tout le monde est égal face à la douleur.

Le curcuma et le safran : des épices bienfaisantes

Le curcuma est un bon anti-inflammatoire pour l’intestin et peut donc servir en cas de maladie de Crohn. L’orme rouge, lui, contient des substances qui relaxent les parois lisses du tube digestif. Non seulement il calme les spasmes, mais il les guérit en partie. La posologie habituelle est de 60 à 320 mg d’orme rouge par jour, en trois ou quatre prises. Il se présente sous forme de poudre qu’on dilue dans de l’eau.

Le boswellia : une résine connue depuis des millénaires

Utilisée sans aucuns doutes par l’Inde, les chercheurs occidentaux ont mis en évidence ses puissants principes anti-inflammatoires sans effets secondaires. Les épices comme le curcuma et le safran aident aussi à éliminer les symptômes. Le boswellia, est un arbre que l’on trouve dans les régions montagneuses de l’Inde, Les épices comme le curcuma ou le safran aident aussi à supprimer les symptômes.

La camomille allemande et l’orme rouge : des plantes nécessaires

L’orme rouge est un émollient, car il contient des substances qui relaxent les parois lisses du tube digestif. Non seulement il calme les spasmes, mais il les guérit en partie. La posologie habituelle est de 60 à 320 mg d’orme rouge par jour, en trois ou quatre prises. Il se présente sous forme de poudre qu’on dilue dans de l’eau.

La camomille allemande, ou Matricaria recutita, quant à elle, apaise le système digestif. Cette plante herbacée présente elle aussi des propriétés anti-inflammatoires. Elle peut aider à prévenir la détérioration de la paroi intestinale. Prise en infusion deux fois par jour, il suffit d’une cuillère à café de fleurs séchées dans une tasse d’eau chaude.

Découvrez une vidéo parlant de la maladie de Crohn

Découvrez d’autres remèdes naturels :

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE