Dégât des eaux : faites appel à votre assurance !

dégât des eaux

Une rupture de canalisation a transformé votre salon en piscine ? Ressortez votre contrat d’assurance habitation du tiroir et contactez votre assureur au plus vite avec tous les éléments nécessaires : un dégât des eaux nécessite une prise en charge rapide et le respect de certaines formalités, que le sinistre soit limité à votre domicile ou qu’il ait également touché vos voisins. Voici la marche à suivre.

Que prévoit votre assurance habitation en cas de dégât des eaux ?

Vous venez de subir un dégât des eaux ? Premier réflexe : prenez les mesures nécessaires pour que la situation n’empire pas. Fermez l’arrivée d’eau en cas de fuite importante, sauvez vos affaires, faites appel à un plombier si c’est indispensable (l’assurance habitation consent aux interventions d’urgence), prévenez les voisins s’ils risquent d’être impliqués dans le sinistre. Et n’hésitez pas à prendre des photographies de l’état du logement à destination de votre assureur.

Second réflexe : vérifiez ce que prévoit votre assurance habitation en matière de dégât des eaux ! En effet, tous les contrats n’incluent pas la couverture contre ce risque. Si vous êtes locataire de votre logement, cette garantie est obligatoire (elle fait partie de l’assurance « risques locatifs »). Si vous êtes propriétaire, par contre, votre protection assurantielle n’est pas nécessairement adaptée.

Même si vous avez souscrit un contrat multirisque habitation, tous ne couvrent pas forcément tous les dommages causés par l’action de l’eau. Voyez par exemple ce que propose l’assurance habitation Maaf et les différentes garanties possibles contre les dégâts des eaux.

Quelles sont les démarches à suivre ?

Votre assurance habitation couvre bien les risques dont vous êtes victime ? Vous pouvez alors effectuer une déclaration en bonne et due forme. Commencez par remplir un « constat amiable dégât des eaux », facilement téléchargeable sur le site web de votre assureur ou disponible en agence. Dans ce constat, vous allez indiquer les circonstances du sinistre :

  • La nature du logement et ses coordonnées ;
  • Les circonstances du dégât des eaux ;
  • Les dommages causés par le sinistre ;
  • L’identité de toute personne pouvant être concernée, avec le nom des assureurs ;
  • Les responsabilités de chacun.

Il est indispensable de prévenir votre assureur dans un délai de 5 jours ouvrés à compter de la date de découverte du sinistre. Si vous venez de rentrer de vacances et que vous vous rendez compte qu’une inondation a tout balayé dans votre intérieur, la date prise en compte est bien celle de votre retour. Cette déclaration doit être faite par lettre recommandée avec accusé de réception.

Dans le cadre de votre assurance habitation, vous n’avez plus qu’à envoyer votre constat amiable à votre assureur. Le cas échéant, vous devez également adresser une copie au propriétaire du logement, au syndic de l’immeuble et aux assureurs des tiers touchés par le sinistre.

Comment se déroule la phase d’indemnisation ?

Si elle le juge nécessaire, votre compagnie d’assurance peut dépêcher un expert à votre domicile afin d’évaluer les dommages et d’estimer le coût des réparations/remboursements. L’expert va prendre en compte les dégâts et proposer à l’assureur un niveau d’indemnisation qui dépend des garanties prévues dans votre contrat d’assurance habitation (jetez un œil sur cette page pour en savoir plus).

En cas de dégât des eaux de moindre importance (moins de 1 600 € de dommages), l’assureur se passe généralement de l’intervention d’un expert. Mais quoi qu’il advienne, vous pourriez avoir besoin de fournir un maximum de documents pour justifier vos pertes – factures, justificatifs, certificats de garantie et photos.

La procédure d’indemnisation dépend alors de la compagnie d’assurance. Généralement, l’assureur vous envoie une lettre d’acceptation qui précise le montant de l’indemnité proposée ; si vous l’acceptez, elle est versée dans le délai prévu, la plupart du temps après un mois. Vous pouvez également la refuser et contacter directement votre assureur pour trouver une solution.

Quelle que soit l’issue de l’indemnisation, le plus important, en cas de dégât des eaux, est de déclarer au plus vite le sinistre en respectant les conditions indiquées dans votre assurance habitation : c’est encore le meilleur moyen d’obtenir réparation dans les délais les plus brefs !

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE