La cuisine asiatique, un succès qui ne se dément pas

En France comme dans les pays voisins, la cuisine asiatique connaît depuis plusieurs années un incroyable succès et tout porte à croire que cela va continuer encore longtemps. Avant de nous pencher sur ce succès, nous devons tout d’abord préciser ce que l’on entend par « cuisine asiatique ». En effet, l’Asie est un continent très étendu, le plus grand même, et c’est également le plus peuplé. Ainsi, quels points communs y a-t-il entre un plat libanais et une spécialité sibérienne ? La réponse est dans la question. Il faut donc être bien conscient que l’expression « cuisine asiatique » est tout sauf précise. Une personne connaissant bien la cuisine chinoise, par exemple, sait pertinemment que, dans cet immense pays, il y a en réalité des cuisines très différentes selon les régions, ce qui ne l’empêchera pas d’apprécier les fameux restaurants asiatiques à volonté pour lesquels la tendance est de proposer des mets toujours plus raffinés.

Un engouement pour les cuisines dites exotiques

Les Français aiment la cuisine asiatique.

Les Français ont beau avoir la réputation de tenir à leur cuisine et d’en être fiers, les chiffres montrent clairement qu’ils aiment découvrir d’autres saveurs, d’autres cuisines. La cuisine française, d’après le portail Statista, occupe toujours la première place, devant l’italienne et la chinoise. Toutefois, l’examen de ce trio de tête somme toute assez classique ne doit pas occulter le fait qu’il y a toujours plus de variété dans les restaurants prisés par les gourmands que sont les Français. Si la cuisine chinoise est appréciée par les clients de restaurants en Europe occidentale depuis fort longtemps, rappelons que la cuisine asiatique englobe aussi la cuisine japonaise, qui connaît elle aussi un grand succès, mais également coréenne, indienne, indonésienne, thaïlandaise, mongole, etc.

Dans les cuisines « exotiques », le continent asiatique occupe une part importante, mais il n’est pas seul pour autant. Des cuisines du continent américain ont également un grand succès de nos jours. On pense notamment à la mexicaine ou à la péruvienne, qui d’ailleurs est parfois proposée en type fusion avec la japonaise. N’oublions pas non plus le continent africain, qui lui aussi a des arguments à faire valoir.

La jonction entre cuisines péruvienne et japonaise n’est pas la seule forme de fusion qui remporte du succès sous nos latitudes. D’autres alliances de goûts, de saveurs et de techniques permettent de faire ressentir de nouvelles sensations aux amateurs de gastronomie. L’une des tendances en la matière consiste justement à mêler des cuisines occidentales et asiatiques.

Les éléments que nous indiquons doivent être pris avec des pincettes. En effet, les évolutions ne sont pas similaires suivant les régions et les villes. En matière de nouveautés, Paris est généralement à la pointe et les tendances que nous relevons sont particulièrement notables dans la capitale française. Le nombre de restaurants asiatiques, par exemple, y est fort important, même si l’on évalue cela en tenant compte du nombre d’habitants. Les amateurs de cuisine asiatique qui habitent dans une ville où ces restaurants ne sont pas encore nombreux doivent prendre leur mal en patience. Avec le développement de la cuisine asiatique, il y a fort à parier qu’ils aient bientôt de la nouveauté pour aller manger le soir ou à midi.

La cuisine asiatique chez soi

Les Français qui aiment la cuisine asiatique ont bien entendu souvent envie de se rendre au restaurant, mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas là de la seule option pour manger. Le développement de la cuisine asiatique chez nous passe aussi par l’achat de produits et d’accessoires pour faire des petits plats chez soi. Voici d’ailleurs un exemple de recette de notre site qui peut être concoctée en version asiatique.

Deux principales raisons incitent les Français à tester la cuisine asiatique chez eux. Il y a tout d’abord leur intérêt pour les saveurs des plats chinois, japonais, thaïlandais, etc. Les nouveaux goûts qu’il y a dans ces recettes permettent aux habitants de l’Hexagone de voyager et de changer un peu leur quotidien.

Un autre point à prendre en compte est la réputation de diverses cuisines asiatiques. En effet, elles sont plutôt saines et les gens sont de plus en plus conscients de l’importance de manger des plats équilibrés et avec le minimum de mauvaises graisses. Ils se disent ainsi que faire des plats asiatiques chez eux leur permettra de se régaler tout en restant en bonne santé.

Il faut également avoir la lucidité de relever que les Français n’ont pas forcément les moyens de se rendre souvent au restaurant, que ce soit asiatique ou autre, et que se mettre à la cuisine asiatique chez soi est une façon de bien manger sans se ruiner.

Les épiciers et vendeurs d’accessoires de cuisine n’allaient évidemment pas laisser passer une telle manne. Si des épiceries spécialisées existaient déjà et qu’elles continuent à se développer, elles doivent désormais affronter la concurrence de grandes enseignes qui vendent des produits asiatiques et vont parfois même jusqu’à créer leurs propres gammes d’articles permettant de réaliser des plats asiatiques chez soi.

Idem en ce qui concerne les accessoires. Cuisiner avec le wok, par exemple, est de plus en plus tendance et les Français achètent beaucoup d’ustensiles permettant de cuisiner avec très peu de matière grasse, élément qui rejoint d’ailleurs ce que nous disions plus haut concernant le fait que la cuisine asiatique est plutôt saine.

La cuisine chinoise, une valeur sûre

Aujourd’hui, la cuisine chinoise continue sa marche en avant en France. Alors bien sûr, tout le monde a bien vu que les restaurants chinois étaient déjà nombreux dans le passé, et notamment dans certains quartiers de Paris. Ce qu’il y a de nouveau, en réalité, ce n’est pas simplement le nombre de restaurants chinois. Les attentes et les goûts des clients sont toujours plus pointus.

Prenons un exemple. On a dit que la cuisine chinoise, en réalité, est constituée de plusieurs cuisines régionales. Il n’est pas rare que les établissements se spécialisent. Ils peuvent, par exemple, ne proposer que les spécialités d’une région.

C’est également le cas pour la cuisine japonaise, avec des restaurants et même des chaînes qui se concentrent sur un type de produit. On connaît le sushi, bien entendu, mais nombreux sont les Français qui connaissent désormais d’autres spécialités venues d’Orient.

Une autre observation assez générale que l’on peut faire est que le fast food existe désormais dans des versions de qualité, voire même de luxe. Idem pour les fameux buffets à volonté évoqués en début d’article. Alors que, par le passé, il s’agissait généralement d’établissements dont le point fort était les petits prix, on trouve désormais des restaurants de ce type qui fonctionnent toujours avec un tel système mais proposent des mets fins et délicieux.

PARTAGER