Couches bébés : votre guide d’achat 2018

Couches bébés

Bébé a besoin de porter des couches depuis sa naissance jusqu’à ce qu’il atteigne ses 2 ou 3 ans.

Il est de ce fait primordial de savoir bien choisir ses couches. Ces dernières vont être changées de nombreuses fois dans la journée et pour que bébé soit à l’abri des fuites désagréables, il faut lui trouver la couche idéale.

Nous vous présentons dans ce guide d’achat des couches bébés les règles à suivre pour bien choisir.

1.    Le choix de la bonne taille

La bonne taille des couches correspond plus au poids de l’enfant qu’à son âge. Néanmoins, ces deux critères sont toujours donnés à titre indicatif sur l’emballage des couches.

Comme le propose maison-et-beaute, site qui propose une gamme de couche pampers à petit prix. Pour choisir la bonne taille de couches, voici à titre indicatif les tailles standards proposées sur le marché :

  • De 2 à 5 kg ou Taille 1 : C’est la couche pour nouveau-né et les bébés de 2 à 3 mois. Pour les prématurés et les tous petits, des couches micro pour les moins de 2kg sont disponibles dans la gamme Pampers.
  • De 3 à 6 kg ou Taille 2 : Convient également aux nouveau-nés et aux bébés de 3 à 4 mois.
  • De 4 à 9 kg ou Taille 3 : idéale pour des bébés de 3 mois à 10 mois.
  • De 7 à 18 kg ou Taille 4 : Les modèles comme les couches Pampers taille 4 à prix mini conviennent aux bébés de 6 mois a 3 ans.
  • De 9 à 20 kg ou Taille 4+ : la taille recommandée pour les bébés de plus de 11 mois.
  • De 12 à 25 kg ou Taille 5 : couche pour les enfants de 2-3 ans et plus.

2.    Le choix du type de couches

Une couche peut être jetable ou lavable. La couche jetable est la plus classique. Elle présente l’avantage d’être pratique et s’adapte aux besoins de l’enfant. Elle se décline en de nombreux modèles : couches de jour ou de nuit, couches-culottes… Tous les modèles ont été bien pensés pour réduire les fuites.

La couche lavable, par contre, comme son nom l’indique se lave et elle est de ce fait plus écologique. Vous ferez ainsi un geste pour l’environnement en la choisissant. Sa matière est faite de textile lavable à la machine et elle peut être réutilisée. Malgré un investissement de départ plus élevé par rapport aux couches jetables, les couches lavables s’avèrent très rentables à long terme. Elles permettent de réaliser des économies.

Les couches lavables sont évolutives : il n’y a donc pas de taille standard, elles peuvent être portées au fur et à mesure que bébé grandit. Pour ce faire, on ajuste la couche avec un système de pressions multi-positions.

Il existe trois types de couches lavables : TE1, TE2, TE3.

Le sigle TE1 signifie « Tout en 1 » : il s’agit d’une couche lavable dont la présentation est similaire à une couche jetable. Il faut seulement penser à une surcouche.

Avec la TE2, il faut insérer la partie imperméable à la couche avant de le faire porter à l’enfant. Ce sera cette partie imperméable qui sera à laver.

Avec la TE3, la forme est la même que la couche jetable et le système utilisé peut-être le TE2 ou une culotte de protection.

3.    Les couches de bains

C’est la couche à faire porter à bébé pour une baignade en mer ou à la piscine. C’est un maillot de bain jetable se présentant sous le format d’une couche avec une absorption maximale et des barrières antifuites efficaces. Il s’agit d’une variante de couche qui ne gonfle pas au contact de l’eau.

PARTAGER