Principales causes des infections urinaires

infections urinaires

Les infections urinaires peuvent toucher plusieurs organes du système urinaire, notamment la vessie, le rein, l’urètre et la prostate. Mais ce sont les femmes qui sont le plus exposées au risque de ces infections qui prolifèrent au niveau de la vessie.

Ces infections sont sans gravité mais peuvent être cependant extrêmement pénibles, en particulier si elles récidivent.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Une infection urinaire désigne une infection au niveau de l’appareil urinaire, c’est-à-dire au niveau de la vessie.

L’infection la plus fréquente est la cystite, qui touche uniquement les femmes. Elle se caractérise par une inflammation de la vessie et se manifeste par des symptômes bien spécifiques. Elle se caractérise par la sensation de brûlure lors de l’écoulement de l’urine et par l’envie fréquente d’uriner, parfois seulement pour quelques goûtes.

Bien qu’elles ne soient sans gravité, les infections urinaires sont toutefois très pénibles, et il ne faut pas les prendre à la légère.

Les principales cause d’une infection urinaire

Les principales causes d’une infection urinaire sont les bactéries qui viennent s’installer dans les voies urinaires et contaminer l’urine. En effet, elles entrainent souvent une infection d’origine intestinale, à cause d’un grand nombre de bactérie présentes au niveau de l’intestin.

Chez la femme, les voies urinaires, le vagin et l’anus sont très proches, ce qui permet d’expliquer comment surviennent les infections et pourquoi elles touchent principalement les femmes. L’escherichia coli est la principale bactérie intestinale qui contamine les urines. En effet, on la retrouve dans les trois quarts des cas des infections urinaires.

De plus, les enfants sont également beaucoup touchés par les infections urinaires. Dans ce cas, il s’agit parfois de malformations urinaires, on parle alors de reflux vésico-uretéral, qui est caractérisé par la régurgitation de l’urine de la vessie vers le rein. Il n’y a alors jamais de vidange complète de la vessie, ce qui provoque donc une infection urinaire, souvent accompagnée de douleurs abdominales.

Chez la femme, des rapports sexuels trop fréquents peuvent dans certains cas être à l’origine d’une cystite, car ils vont favoriser l’ouverture de l’urètre ce qui facilite l’entrée des germes vers les voies urinaires, en passant par le vagin. De plus, la pose d’un diaphragme peut également faciliter le développement de la bactérie.

Les femmes enceintes sont également plus exposées au risque de développer une infection urinaire car l’agrandissement de l’utérus va favoriser une compression au niveau des voies urinaires. En plus de cela, les changements hormonaux permettent également aux bactéries de se développer plus facilement et réduisent les capacités des défenses naturelles contre ces infections.

En effet, on observe à ce moment là une réduction de la tonicité des voies urinaires, une altération de la consistance de l’épithélium urinaire ainsi qu’une alcalinisation des urines. Les femmes ménopausées peuvent notamment être sujettes à des infections urinaires à cause de tous les changements hormonaux qu’elles subissent à cette période de leur vie, notamment la diminution de leur taux d’oestrogènes. De plus, la sécheresse vaginale due à la ménopause peut également être un facteur à risque car cela expose le système urinaire aux microbes.

Enfin, de mauvaises habitudes hygiéniques peuvent également entrainer des infections urinaires. Il faut notamment faire très attention à toujours bien se nettoyer après être allé à la selle car les bactéries secrétées au niveau de l’anus peuvent être responsables de nombreuses infections. Il est recommandé de s’essuyer d’avant en arrière pour éviter la prolifération des bactéries.

Chez l’hommes, les infections urinaires sont plus rares et sont généralement dues à l’hypertrophie de la prostate, également appelé prostatite, qui entraine une compression de l’urètre. Ce phénomène a pour conséquence la perturbation de l’évacuation de l’urine. La stagnation de l’urine à ce niveau va alors favoriser la prolifération des bactéries.

Comment venir à bout de l’infection urinaire

Lorsqu’une infection urinaire survient, il vaut mieux consulter son médecin traitant afin que celui-ci réalise un bilan.

Si l’infection urinaire est due à une bactérie, le médecin pourra prescrire un traitement adapté. Bien heureusement, il existe des médicaments pour soigner les infections urinaires. Ce sont les antibiotiques.

Or, si l’infection provient d’une malformation, cela nécessite généralement un traitement chirurgical.

En parallèle, il est possible de miser sur des remèdes naturels comme la consommation de jus de canneberge. En effet, il contient des anthocyanidines qui vont faciliter l’élimination des bactéries.

PARTAGER

1 commentaire

  1. j ai subie l ablation de ma vessie il y a 5mois, j ai un cancer de type 4, je suis découragé
    de ca je suis veuve depuis 7mois ….je porte un sac en permanence, c est désolant… voila

LAISSER UN COMMENTAIRE