Bien choisir son robot de cuisine

Ce robot de cuisine coûte plus de 1000 euros et ne s’achète pas en magasin. Et pourtant, il s’en vend un toutes les 38 secondes dans le monde. Thermomix, cet objet qui hache, malaxe et cuit tous les ingrédients, suscite un très fort engouement depuis cinq ans.

Son succès, il le doit notamment à un marketing inchangé depuis 40 ans : la vente directe. Des consommateurs, déjà conquis par l’appareil, rassemblent une poignée d’invités pour une soirée ou un après-midi « Thermomix ». C’est ainsi que se vend et se commande, le très célèbre Thermomix. Nous vous expliquons pourquoi il faut bien choisir son robot ménager.

Mais pourquoi choisir un Thermomix ?

Le Thermomix est le robot de cuisine qui, littéralement, fait tout. Il vient ainsi à la rescousse des femmes et des hommes pressés, qui ont envie de bien manger, mais n’ont que très peu de temps à passer en cuisine. Il est le second de cuisine, mais il est aussi le Chef. Couper les légumes, la viande, le poisson, les fruits, mixer la glace, malaxer la pâte à pain, la pâte à crêpes, la pâte à gâteau, faire chauffer le riz, cuire à la vapeur le poulet, les papillotes de légumes ou encore celles de saumon sont parmi ses nombreuses compétences. Mais ça ne s’arrête pas à cette liste. Le Thermomix peut préparer et cuisiner pour vous, un nombre incroyable de recettes salées ou sucrées.

Pour la petite histoire, c’est un ingénieur suisse qui a eu, au début des années 70, l’idée initiale de développer un robot qui serait capable de mixer mais aussi de chauffer, et donc de cuire. Il vivait alors en France, et avait noté l’engouement, à cette époque, qu’avaient les français pour les potages. Initialement, ce robot devait aider à la confection de différents potages divers et variés.

Et si l’appareil est aujourd’hui distribué dans quelque 72 pays, force est de constater que la France figure parmi les pays les plus adeptes de ce robot de cuisine, aux côtés de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne.

Le TM5, le dernier-né de Thermomix

Le dernier modèle, le TM5, ne se contente pas de mélanger doucement, de mixer ou de hacher. Il peut également cuire, cuire à la vapeur, peser, moudre, pétrir, fouetter, mijoter et émulsionner. Il est aussi un allié de taille pour mitonner des plats en sauce traditionnels comme la blanquette de veau, le bœuf bourguignon ou le petit salé aux lentilles. Les recettes s’affichent sur l’écran digital. Il ne reste plus qu’à suivre les instructions, c’est-à-dire à verser les ingrédients au fur et à mesure, des ingrédients pesés directement par le robot. Le temps de cuisson recommandé est toujours parfaitement exact. Et pendant la cuisson, vous n’avez rien à surveiller.

Et tout le monde y succombe, même les chefs étoilés deviennent des toqués du Thermomix. À tel point, qu’à l’initiative de la marque, un club appelé « Signatures et talents » est né. Le but de ce cercle est de renforcer la place de la gastronomie dans la culture Thermomix et d’affirmer que ce robot est un allié précieux dans la réalisation de recettes de chefs, et donc dignes de grands restaurants. Et comme Thermomix est vraiment basé sur l’idée du partage et du groupe, ce club «  Signatures et talents » permet à ces chefs de partager avec les aficionados Thermomix, leurs idées de recettes, mais aussi leurs trucs et astuces pour proposer à vos convives, des plats hors du commun.

PARTAGER